11 août 1901. Les pompiers de Pontarlier fêtent saint Laurent, leur saint patron. Après le défilé et les discours, c'est le banquet. L'incendie de la distillerie Pernod vient interrompre les festivités. Un court-circuit et la plus grosse distillerie de Pontarlier est en feu. Les cuves d'alcool sont de véritables bombes à retardement qui risquent d'exploser. Ce serait, bien sûr, une catastrophe pour la ville. La décision est donc prise de vider le contenu de ces cuves. Et l'absinthe coule à flot… dans les eaux du Doubs où vont se désaltérer, à « plein casque » dit-on, les curieux et les pompiers !

Cet accident fut aussi l'occasion de prouver que la Loue était bien une résurgence du Doubs : en effet, quelques jours après l'incendie les eaux de la Loue charriaient de l'absinthe.